ChroniquesopinionUne

Imaginons le Maroc d’après !

Notre pays est à un moment décisif de ses choix : tant sur le plan national qu’international.
Nous voyons bien -et la pandémie a joué en la matière, le rôle d’un accélérateur- qu’un monde est voué à disparaître et qu’un nouveau ne s’est pas encore frayé un chemin. En interne le Maroc a vu les lignes bouger : nos défaillances ne peuvent plus attendre pour être colmatées : santé, éducation, protection sociale, civisme… et nos atouts se sont avérés réels : jeunesse, résilience, solidarité…
Des métiers jusque-là minorés, ignorés voire méprisés, se sont montrés d’une importance capitale, nous avons géré au mieux l’épidémie -avec les moyens qui sont les nôtres- et la campagne de vaccination a été non seulement un succès mais a également montré que lorsque nous le voulons, alors nous pouvons.
La communication gouvernementale, l’implication des élus sur le terrain ont clairement été les maillons faibles de la mobilisation… Dans le même temps sur le plan international notre pays a été la cible d’attaques croisées de la part de l’Algérie, de l’Espagne et de quelques autres puissances, sans pour autant se laisser désarçonner, «les choses ont changé» et le Maroc a su faire front et montrer qu’il devait être traité d’égal à égal.

Le peuple marocain a su s’unir derrière son Roi dans cette phase difficile et «faire bloc», les relations internationales ne seront plus les mêmes !
Alors que le rapport pour un nouveau modèle de développement vient d’être rendu public, il s’avère crucial que les forces vives du pays se l’approprient, pour lui donner une concrétisation.
C’est sur le terrain, au sein de la population, au quotidien, que ses propositions doivent se transformer en actes, en réalités palpables dont l’impact se fera ressentir pour chacun. Pour passer de la phase «idées» à la phase «actions» il faut la mobilisation de tous et notamment celle des jeunes et des femmes, c’est de notre avenir commun qu’il s’agit. Il nous faut nous investir, il nous faut nous engager, il nous faut oser !
Il nous faut utiliser la parole, faire preuve de pédagogie en direction de nos concitoyens –tout particulièrement la jeunesse, la classe moyenne – moteurs de notre société – pour produire du sens, montrer le choix qui s’offre à nous, défricher cette voie qui s’ouvre : celle du mieux-être, du mieux-vivre, pour l’ensemble de notre population, où la classe modeste sera remise au centre des vraies préoccupations (sociales, économiques, humaines) et dont la classe moyenne respectée et valorisée sera le moteur. C’est à cela qu’il nous faut nous atteler : un projet de société humaniste, moderniste et pluraliste, où chacun(e) aura sa place. La mission est d’envergure mais nécessaire et possible si nous unissons nos compétences, notre volonté, nos forces… pour les mettre au service de ce projet commun et fédérateur. Engageons-nous pour ce Maroc «de toujours» et «d’après» qui aujourd’hui a besoin de nous tous pour éclore, les prémices sont là, transformons-les en promesses, et tenons-les !

Des militants associatifs, de jeunes bénévoles du quotidien, des Marocains du Monde annoncent la naissance d’un groupe qu’ils ont baptisé «Le Maroc d’Après». Leur objectif est d’innover: de se saisir du nouveau contexte pour créer une force de frappe, une puissance d’expression, un moyen de communication, un outil pédagogique, pour tous ceux qui veulent (r)allumer les lumières pour tous, remettre de l’énergie, de l’enthousiasme, de l’espoir dans notre société, redonner des raisons d’y croire à notre jeunesse -tout particulièrement celle qui croit trouver un avenir ailleurs !
Le Web sera leur champ d’expression: page Facebook, compte Twitter, site, blog… ouverts à celles et ceux qui veulent s’engager dans cette belle aventure.

En parallèle –et c’est la condition sine qua non pour réussir – ils veulent agir sur le terrain, concrètement pour le progrès, pour la justice sociale, pour la parité, pour le vivre-ensemble.. Ils sont dans une démarche de démocratie participative, innovante et porteuse d’originalité. L’annonce et la mise en place du groupe «Le Maroc d’Après» sont prévues dans les tout prochains jours, ils méritent tout notre intérêt et notre adhésion, après tout, ce Maroc de demain sera celui que nous construirons ensemble. Restez à l’écoute, ils auront besoin de beaucoup de bonnes volontés.


Source link

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page