GéoPolitis

Filles privées d’école: les Talibans sous pression

Les Nations Unies ont regretté, mercredi, l’espoir brisé des filles à nouveau privées d’école, après la décision des Talibans d’ordonner la fermeture des collèges et lycées pour les filles en Afghanistan, quelques heures seulement après leur réouverture.

Des dizaines de milliers de filles afghanes devaient retourner, ce mercredi, dans les collèges et les lycées. Au dernier moment, elles ont été empêchées d’y entrer.

A la suite de cette volte-face des Talibans, la Mission des Nations Unies en Afghanistan a déploré “l’annonce faite aujourd’hui par les talibans de prolonger leur interdiction indéfinie de permettre aux élèves au-delà de la 6e année de retourner à l’école”.

La communauté internationale a fait du droit à l’éducation pour tous, une des conditions des négociations sur l’aide et la reconnaissance des autorités de facto de Kaboul. La Représentante spéciale de l’ONU pour l’Afghanistan, Deborah Lyons, a qualifié d’”inquiétantes” les informations faisant état de la fermeture des écoles.

“Si c’est vrai, quelle pourrait en être la raison ?”, s’est-elle interrogée sur twitter. De son côté, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a fait part de sa profonde inquiétude aux Talibans et a souligné l’urgence d’ouvrir des écoles pour tous les enfants.

“Nous voulons que tous les enfants afghans soient scolarisés et acquièrent les compétences dont ils ont besoin pour leur avenir”, a déclaré dans un tweet, le Directeur régional de l’UNICEF pour l’Asie du Sud, George Laryea-Adjei.

Elle a fait part de sa profonde inquiétude sur le fait que des filles de la 7e à la 12e année ne puissent pas retourner à l’école.

Pour l’agence onusienne, cette nouvelle constitue, a-t-elle dit, “un revers majeur – pour les filles et leur avenir”.

Le ministère afghan de l’Éducation avait pourtant annoncé la reprise des cours ce mercredi pour les filles dans plusieurs provinces, sauf celles de Kandahar, ville du sud, qui devait rouvrir le mois prochain.


Source link
#Filles #privées #décole #les #Talibans #sous #pression

زر الذهاب إلى الأعلى