Monde

L’UE organise son indépendance énergétique, les Russes en route pour « libérer » le Donbass

Vous avez raté les derniers événements de cette journée du vendredi sur le conflit en Ukraine ? 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19 h 30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ?  Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Les Etats-Unis et l’Union européenne s’unissent pour réduire leur dépendance énergétique à la Russie. Le gouvernement américain a annoncé qu’il allait augmenter ses livraisons de gaz naturel liquéfié (GNL) à l’UE pour l’aider à réduire sa dépendance envers les énergies fossiles russes afin de priver Moscou de sa principale source de revenus.

Dans le détail, l’Allemagne a annoncé qu’elle prévoyait de se passer du charbon russe dès cet automne, et de la quasi-totalité du pétrole en fin d’année. Avant l’invasion de l’Ukraine, l’Allemagne importait un tiers de son pétrole et quelque 45 % de son charbon de Russie, selon les statistiques du gouvernement allemand.

La phrase

La dernière fois, ce sont les nazis en Allemagne qui ont mené une telle campagne de destruction d’une culture indésirable

Le président russe Vladimir Poutine a comparé les sanctions occidentales contre le monde de la culture russe aux autodafés nazis, lorsque des œuvres d’écrivains juifs, libéraux et de gauche ont été brûlés à partir de 1933.

Le chiffre

80. C’est le nombre de kilomètres qui séparent Joe Biden de la frontière ukrainienne. Le président américain s’est rendu en Pologne à Rzeszow ce vendredi rendre visite à ses troupes. Il a promis à plusieurs reprises de défendre « le moindre pouce » du territoire de l’Otan.

La tendance du jour

Alors que les pourparlers sont jugés difficiles autant par les négociateurs ukrainiens que russes, l’armée russe a déclaré ce vendredi qu’elle allait désormais se concentrer sur la « libération » de l’est de l’Ukraine, à savoir le Donbass.

Elle affirme en effet avoir atteint les objectifs initiaux de l’opération militaire, après avoir notamment bombardé le même jour une réserve de carburant à Kiev et un centre médical de Kharkiv. Elle a également dressé le bilan de ses pertes militaires en Ukraine depuis le début de l’invasion : « 1.351 militaires ont été tués et 3.825 blessés ».

Source link المصدر

زر الذهاب إلى الأعلى